Syndicat SUD-AFP (Union syndicale SUD Culture & Médias Solidaires)

Accueil > Textes intersyndicaux > 49-3 sur la loi Travail, reculs sociaux à l’AFP comme ailleurs : appel (...)

49-3 sur la loi Travail, reculs sociaux à l’AFP comme ailleurs : appel intersyndical

mercredi 11 mai 2016

Alors que les salariés, les jeunes, les privés d’emploi, les retraités sont mobilisés depuis plus de 2 mois pour le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits, alors que l’opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement a décidé de passer en force en utilisant le 49-3. Inacceptable !

Ce sont les mobilisations qui ont contraint le gouvernement, à proposer des modifications au projet de loi pour tenter d’en minimiser les impacts. Le compte n’y est toujours pas !

Un code du travail par entreprise à l’opposé de la "hiérarchie des normes", élément protecteur et égalitaire, perdure dans le projet de loi. Scandaleux !

C’est pourquoi, au niveau national, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse, UNEF, UNL et Fidl ont lancé un appel à amplifier le mouvement, avec des journées de mobilisation et de grève les 12, 17 et 19 mai, et à organiser des assemblées générales des personnels, "pour débattre des modalités d’action, de la grève et de sa reconduction."

A l’AFP, NOUS SOMMES DIRECTEMENT CONCERNES

Les projets d’Emmanuel Hoog relèvent exactement de la même logique que la loi El Khomri : en dénonçant la quasi-totalité des accords sociaux, le PDG veut nous imposer un recul brutal des droits sociaux. Mais jusqu’où ira le "travailler plus pour gagner moins" ?

M. Hoog refuse de chiffrer les économies escomptées pour chacune des mesures "proposées".

▪ Quels gains financiers grâce à la suppression de RTT (et de jours de congé d’une partie du personnel) ?
▪ Quels gains ont déjà été réalisés depuis le gel des barèmes de salaire en novembre 2012 ?
▪ Quelles perspectives d’une sortie du tunnel, alors que des efforts importants sont demandés aux personnels depuis déjà des années, et que l’Etat ne compense même pas à 100% le "surcoût" de la mission d’intérêt général de l’AFP, comme les règles européennes de la concurrence l’y autorisent ?

Tout nouvel effort du personnel ne servira-t-il pas à une accentuation du désengagement de l’Etat ? Disons halte à cette spirale sans fin !

A L’AFP AUSSI, L’HEURE EST A LA MOBILISATION

Les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC appellent le personnel de l’Agence à s’opposer fermement aux reculs sociaux et à construire un mouvement de grève fort :

LE JEUDI 12 MAI, ils appellent le personnel à la grève pendant les manifestations unitaires dans tout le pays, à Paris comme en province.

A Paris, cette grève commencera ou moment d’un départ groupé à la manifestation, à 13H30, RDV devant le siège.

Le RDV de la manifestation parisienne : 14H00, Place Denfert-Rochereau, derrière la banderole "AFP en grève". (Défilé en direction de l’Assemblée nationale.)

LE MARDI 17 MAI, les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC appellent le personnel de l’Agence à une grève de 24 heures, reconductible, à partir de 00H00.

Ils invitent le personnel à venir s’exprimer lors d’une ASSEMBLEE GENERALE à 11H00, au premier étage de la rue Vivienne, et à participer aux manifestations à Paris et en province qui seront annoncées prochainement.

Paris, le 11 mai 2016
Les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC de l’AFP

Tract imprimable : cliquez ici