Syndicat SUD-AFP (Union syndicale SUD Culture & Médias Solidaires)

Accueil > Tout sur SUD-AFP > Bilan 2013 - Perspectives 2014 (compte rendu de l’AG annuelle 2013 (...)

Bilan 2013 - Perspectives 2014 (compte rendu de l’AG annuelle 2013 SUD-AFP)

lundi 6 janvier 2014

Compte rendu de l’Assemblée générale annuelle du syndicat SUD-AFP

PDF - 196.3 ko
Compte rendu

SUD-AFP étant un syndicat indépendant et autonome, nous avons l’obligation légale et statutaire d’organiser au moins une AG par an. Comme les précédentes, l’AG du 28 novembre 2013 a donné lieu à une rencontre conviviale et à un débat démocratique parmi les adhérent-e-s.

Force de propositions et d’action

L’actualité chaude a quelque peu bouleversé l’ordre du jour de ce rendez-vous annuel : le débat s’est tout naturellement concentré sur l’ouverture de négociations sur un "Nouveau contrat social" à l’AFP.

SUD milite depuis des années contre l’arbitraire et le non-droit, et donc pour redéfinir et améliorer les droits des personnels de l’Agence ; SUD ne se joint donc pas au boycott des négociations avec la direction, mais y intervient, non pas pour y abandonner quoi ou qui que ce soit, mais pour proposer des solutions alternatives et défendre la mission d’intérêt général de l’AFP et les intérêts de ses personnels.

Cette ligne de conduite claire fait l’unanimité au sein de SUD-AFP, d’autant qu’elle est en cohérence avec notre action syndicale des dix dernières années et avec notre participation régulière et active aux instances représentatives du personnel. Cela se traduit par des interventions dans les réunions avec la direction et les assemblées générales du personnel, ainsi que par des prises de position écrites régulières.

Bilan 2013 : chargé

La création d’une "région France", le gel des salaires, la non application de l’accord salarial de la presse parisienne (SPQN), la précarité, les droits des salariés locaux, les risques psychosociaux et les conditions de travail figurent parmi les sujets sur lesquels SUD a répondu présent dans les actions intersyndicales ou pris ses propres initiatives en 2013.

Présent également lors des mobilisations nationales, notamment contre la casse du code du travail (ANI / loi de "sécurisation de l’emploi") et contre la réforme des retraites du gouvernement Hollande, qui poursuit et aggrave celles des précédents gouvernements.

Les documents publiés sur notre site internet www.sud-afp.org ou sur l’intranet Asap témoignent de notre engagement et de notre volonté d’informer les personnels, pour leur permettre de s’impliquer directement.

Le bilan 2013 permet aussi de constater que les principales décisions prises par l’AG précédente de SUD (cf. http://www.sud-afp.org/spip.php?article137) ont contribué à faire bouger les choses à l’AFP, malgré un contexte globalement défavorable.

SUD est notamment resté très actif sur le dossier des indemnités congés payés (cf. : http://www.sud-afp.org/spip.php?article135). Au cours de l’année 2013, de nouveaux salariés de l’Agence ont saisi les prud’hommes. Ils sont désormais une quinzaine à faire valoir leurs droits devant la justice avec le soutien actif de SUD. Ces actions, nous les menons dans le but de parvenir à des solutions collectives, applicables à tous.

Perspectives 2014 : chargé, encore et toujours…

Un projet de texte d’orientation pour 2014 proposait à l’AG de prendre des décisions concernant les prochaines échéances. La discussion de ce texte a dû être reportée, faute de temps, mais il y a consensus à SUD sur le fait que le Statut de l’Agence et les acquis sociaux des salariés risquent d’être remis en cause une fois de plus, nécessitant une nouvelle mobilisation du personnel. Il faudra construire l’unité du personnel dans l’action, mais aussi chercher les appuis extérieurs, comme lors des précédentes attaques sur le Statut, où la pétition SOS-AFP, activement soutenue par SUD, avait joué un rôle décisif.

2014 sera aussi une année électorale à l’AFP. Il s’agit notamment de déterminer quels sont les syndicats "représentatifs", qui auront dans les trois années suivantes le droit de participer aux négociations avec la direction et de signer des accords. La loi de 2008 a fixé le seuil de représentativité à 10% des voix exprimées lors des élections au Comité d’entreprise, c’est pourquoi chaque voix compte !

SUD compte sur le soutien de toutes celles et tous ceux qui apprécient le travail accompli au cours des dernières années, et notamment depuis 2011, année où nous avons conquis notre représentativité.

SUD souhaite clairement séparer les dates des différents scrutins prévus en 2014 : élections au conseil d’administration avant l’été, élections pour le comité d’entreprise et les délégués du personnel à la rentrée de septembre. Ce calendrier électoral s’impose, selon nous, si l’on veut garantir une bonne participation et tenir compte des événements nationaux ou internationaux déjà prévisibles qui occuperont l’Agence au cours du premier semestre : élections municipales et européennes, Coupe du monde de foot etc.

Transparence financière

L’un des grands problèmes du syndicalisme en France est son manque d’indépendance. L’Union syndicale Solidaires (www.solidaires.org) à laquelle nous sommes affiliés vise à construire un syndicalisme différent. Un exemple : on cherchera en vain dans les publications SUD-Solidaires des encarts publicitaires financés par les grandes entreprises publiques ou du CAC 40...

Les recettes de SUD-AFP s’élevaient en 2013 à quelque 6.400€, dont 99% correspondent aux cotisations de nos adhérent-e-s.

Les dépenses - 5.600€ - concernaient à près de 90% des frais de justice dans des contentieux avec la direction de l’Agence. 7% ont été versés à d’autres syndicats SUD (notamment une aide exceptionnelle à SUD Médias Télévision) et aux unions syndicales auxquelles nous participons, tout en gardant notre entière autonomie : Solidaires et SUD Culture & Médias.

Le barème des cotisations SUD-AFP reste inchangé en 2014 : il est progressif, en tenant compte du salaire mais aussi le cas échéant de la situation personnelle des adhérent-e-s.

Election des représentant-e-s SUD

L’AG annuelle est aussi l’occasion d’un vote sur les représentant-e-s désigné-e-s par le syndicat, choisi-e-s librement par SUD-AFP et non pas par une instance externe (nationale ou locale).

Il s’agit de nos délégués syndicaux (qui représentant le syndicat face à la direction), de notre représentant auprès du Comité d’hygiène, de santé et des conditions de travail (CHSCT) et des membres du bureau syndical (qui peuvent notamment représenter SUD-AFP devant la justice).

L’AG 2013 a confirmé tous les sortants dans leurs fonctions, à une exception près : Anne-Marie Chapelan, co-fondatrice de SUD-AFP et secrétaire générale, a dû abandonner son poste pour raisons personnelles. L’AG a salué l’action et le courage d’Anne-Marie, qui a récemment quitté l’Agence.

La liste complète des élus et responsables désigné-e-s de notre syndicat est publiée sur l’intranet de l’AFP (NB : ce lien ne fonctionnera pas de l’extérieur de l’AFP).

Syndiquez-vous ! Rejoignez SUD !

Les six syndicats représentatifs à l’AFP sont tous confrontés à la nécessité de renouvellement. De ce point de vue, 2013 était une bonne année pour SUD. Si d’assez nombreux adhérents ou sympathisants ont pris leur retraite, ces départs de l’Agence ont été plus que compensés par de nouvelles adhésions. Celles-ci concernent majoritairement des salarié-e-s n’ayant jamais été syndiqué-e-s auparavant.

Cette évolution, certes positive, reste encore trop timide. En 2014, nous emploierons toutes nos énergies pour convaincre encore davantage de journalistes, de cadres, d’employé-e-s ou d’ouvriers de sauter le pas et de s’engager avec SUD.

Étant donné que les journalistes représentent 62% du personnel et que notre syndicat s’adresse à tous les salariés, il est normal que SUD-AFP soit un syndicat majoritairement de journalistes. Toutefois, les employé-e-s, cadres, et ouvriers représentent près de 35% de nos adhérent-e-s ; ce pourcentage est très proche de celui de leur poids parmi le personnel statut siège (38%).

Ces "non-journalistes SUD" ont fait le bon choix : ils savent que leurs intérêts ne seront pas sacrifiés par les "journalistes SUD" sur l’autel des négociations avec la direction ; ils savent apprécier le fait qu’il y ait à leurs côtés des journalistes syndiqués qui défendront les intérêts de tous les salariés, quelle que soit leur catégorie professionnelle, leur contrat de travail, leur sexe ou leur nationalité.


SUD-AFP offre à toutes et à tous la possibilité de s’engager dans la vie syndicale de l’agence. Différents degrés d’implication sont possibles :
  • Adhérer à un syndicat est un acte citoyen qui contribue à faire vivre un droit constitutionnel ; en adhérant à SUD, vous choisissez un syndicat qui vous défend et qui vous permet de peser sur la vie sociale à l’Agence. L’efficacité du syndicat sera renforcée si ses actions peuvent s’appuyer sur une base démocratique plus large.
  • Aller plus loin : vous pouvez choisir de vous impliquer au-delà du statut de "simple" adhérent-e, en participant activement au forum de discussion interne de SUD-AFP via internet, en venant occasionnellement ou régulièrement à nos réunions... Au siège, une réunion a lieu tous les lundis pour discuter des projets de texte et des interventions de SUD. Ces réunions sont ouvertes à tous les adhérent-e-s.
  • Militer avec SUD, notre syndicat permet aux adhérent-e-s qui le désirent de s’impliquer encore davantage, en proposant des formations à celles et ceux qui souhaitent participer aux Instances représentatives du personnel, aux négociations avec la direction ou à nos activités Interprofessionnelles dans le cadre de l’Union syndicale Solidaires ou de SUD Culture & Médias.

En 2014, vous aussi, adhérez à SUD !

Paris, le 6 janvier 2014